La Voix des Danois : Sara Omar

9 avril 2021

La Voix des Danois est une série de podcasts sur la littérature danoise qui va nous faire découvrir un ouvrage qui vient d’être traduit et publié en France. La série est présentée par Catherine Poher en partenariat avec le Festival Les Boréales.

© Actes Sud

Dans cet épisode, Catherine Poher nous présente le roman La Laveuse de mort de Sara Omar – un roman fort qui dénonce la culture de l’honneur et l’oppression des femmes.

Lorsque la frêle Frmesk vient au monde, elle n’est pas la bienvenue aux yeux de son père. Ce n’est qu’une fille. Son père menace de l’enterrer vivante, alors la mère de Frmesk ne voit d’autre solution que de la confier à ses propres parents. Ce foyer bienveillant ne parviendra qu’un temps à protéger Frmesk des inexorables menaces physiques et psychologiques qui se resserrent sur elle, dans un pays frappé par la guerre, le génocide et la haine. La Laveuse de mort est un roman violent sur la vie d’une enfant – puis d’une jeune femme à Kurdistan – exposée à l’extrême.

Née au Kurdistan en 1986, Sara Omar s’est réfugiée au Danemark à la fin des années 1990. Diplômée en sciences politiques, elle est la première romancière kurde à entrer sur la scène littéraire internationale. Sara Omar est engagée auprès de nombreuses organisations et associations telles que Crossing Border, Amnesty International ou encore L’Association danoise de l’ONU pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants, les crimes d’honneur, les mutilations sexuelles et le contrôle social.

Sara Omar va représenter le Danemark au festival Les Assises Internationales du Roman à Lyon, qui aura lieu du 24 au 30 mai 2021, et elle est également invitée au Festival les Boréales à Caen, qui aura lieu du 18 au 28 novembre 2021.

Roman traduit du danois par Macha Dathi, Editions Actes Sud, octobre 2020.

Musique
  • Tara Jaff (2006) : Yaran Yaran, 4:07, Kom Müzik
La Voix des Danois : Sara Omar